Une pharmacie musicale

la pharmacie musicale

« Je pense que je ne désirerais rien d’autre si je pouvais toujours avoir de la musique à profusion. La musique insuffle de la force dans mes membres et des idées dans mon cerveau. Quand je suis remplie de musique, la vie se déroule sans effort.  George Eliot. »

Lors d’une séance de coaching avec une jeune femme cadre dirigeante, celle-ci m’avouait : « je n’arrive jamais à pleurer, j’ai été élevée comme ça, mes larmes ne savent pas sortir et pour autant, je sais que cela me soulagerait ; il y a tellement de choses à l’intérieur de moi que je pourrais ainsi libérer. Aussi quand je sens que j’étouffe, que je sais que pleurer me ferait du bien, je m’isole, je sélectionne une musique triste à mourir, et  je me laisse emporter par les notes : ces notes vont chercher mes larmes en moi. Je ressens la musique et je l’associe à un scénario où on m’apprend le décès d’une personne que j’aime. Ainsi seulement j’arrive à pleurer ».

La musique a ce pouvoir de nous faire pleurer, rire, danser, chanter, espérer, nous dépasser.

La musique nous invite aussi à plus de créativité, elle nous amène à nous relaxer, peut nous rendre tendres comme des caramels mous, où nous permettre de  plonger dans une profonde méditation.

La musique induit des émotions 

Après avoir demandé à des centaines de mélomanes de décrire les émotions qu’ils ressentaient lorsqu’ils écoutaient leur répertoire favori, les professeurs de psychologie de l’Unige Klaus Scherer et Marcel Zentner en ont répertorié neuf:

l’émerveillement, la puissance, la nostalgie, la transcendance, le calme, la joie, la tendresse, la tristesse et l’agitation. 

 

La musique modifie nos comportements 

Avez-vous noté votre changement de comportement au volant, selon la musique que vous écoutez ? Si vous êtes branché sur radio classique, aucun risque de vous faire flasher ! Vous êtes calme.

En revanche,  si vous montez les décibels de Bob Sinclar « Rock this party », vous pourriez vous sentir puissant et vous risqueriez quelques points !

Aux Jeux olympiques de Pékin, où il a raflé huit médailles d’or, Michael Phelps écoutait toujours la même chanson quelques minutes avant de nager pour gagner :

I’m Me, du rappeur Lil Wayne.

Le nageur s’inspirait de la fougue des paroles, a- t- il confié en entrevue: Yes, I’m the best! And no, I ain’t positive, I’m definite/ I know the game like I’m reffing it.

«La musique peut aider les athlètes de deux façons, indique la psychologue sportive Penny Werthner,  C’est un stimulant et un énergisant avant une compétition, mais c’est également une façon de calmer ses neurones et de diminuer le stress.»

L’industrie du cinéma n’est pas en reste .

Les metteurs en scène le savent bien !  la musique induit des émotions ! et ils en jouent ! pour notre plus grand plaisir !  ils choisissent précieusement leur musique. A elle seule, elle peut raconter l’histoire ! . Elle est étudiée pour nous faire vivre « l’instant » …

Lors de mes formations pour illustrer la puissance de la musique sur nos émotions,  je fais écouter à mes stagiaires la musique du film Braveheart avec Mel Gibson et Sophie Marceau. Je lance la bande son, je leur demande de fermer les yeux, et  de lever la main lorsqu’ils pensent que c’est LE MOMENT où Mel Gibson embrasse Sophie Marceau. Il y 100% de bonnes réponses ! La musique nous conditionne bien plus que nous l’imaginons.

(Vous trouverez le lien you tube sous cet article, faites le test !)

Autant de films, autant de musiques qui nous emmènent vers l’émotion… au rythme de la musique nous nous préparons à voir et à vivre ce que le metteur en scène veut nous faire ressentir au plus profond de nos tripes !

La musique est puissante. Et thérapeutique.

Comme nous l’avons vu, la musique  induit des états émotionnels,  et la musicothérapie ne date pas d’ hier.

Depuis l’aube de l’humanité, les guérisseurs spirituels connus sous le nom de shamans utilisent des tambours, de cloches et des crécelles pour libérer le corps de la maladie, l’esprit de la dépression, et l’âme du désespoir.

On retrouve la musique et les chants dans les rites tribaux : Chez les Mayas, par exemple,  les spectacles publics de danse et de théâtre rituels, où les rois et les nobles étaient transformés en dieux en entrant dans une transe visionnaire, étaient d’autres moyens de communication avec le monde des esprits. Ponctués de chants, de musique instrumentale, couverts par les cris et les railleries des milliers de personnes venues y assister, ces rites réaffirmaient le pouvoir du roi d’être le réceptacle de pouvoirs surnaturels au profit de son peuple.

Aujourd’hui, la musique fait son entrée dans les hôpitaux : Dans certains centres spécialisés, on fait écouter de la musique aux patients atteints de la maladie d’Alzeihmer. Ces personnes ayant perdu tout point de repère, réagissent à la musique quand tout le reste a échoué. Aux Etats-Unis, des malades sous morphine en continu, ont pu baisser jusqu’à 50% la dose qui leur était nécessaire jusqu’à lors en écoutant certaines musiques.

 

La musique nous rendrait-elle plus intelligents ?

Aux Etats-Unis, une  étude sur la musique et le cerveau a été réalisée sur 36 étudiants : ils ont été soumis à 3 tests, sur un test de QI standard.

Juste avant le 1er test, on leur a fait écouter la sonate de Mozart pour deux pianos en ré majeur K.448, pendant 10 minutes.

Avant le second test ils ont écouté une musique de relaxation.

Avant le troisième test, ils sont restés dans le silence.

Voici les résultats :

1er test :  119 points

2ème test : 111 points

3ème test : 110 points

Soit une augmentation moyenne de 9 points de QI liée à l’écoute de Mozart. On peut supposer que l’intelligence des étudiants n’a pas augmentée, mais la musique les a mis dans un état qui leur a donné un meilleur accès aux ressources de leur cerveau.

Les résultats sont sans appel ! Notons au passage que Mozart était un génie …il nous a légué sa musique, et à travers elle, peut-être, la puissance de son esprit.

La musique qui nous manipule 

Si vous fréquentez la chaîne très prisée d’un grand fabricant de surgelés de qualité,  vous aurez noté que la musique d’ambiance diffusée dans ses magasins, nous invite au calme, au luxe, à la détente, aux plaisirs.  Nos papilles et notre imagination sont alors stimulées… Chaque client se fait son scénario :  ici, on nous vend aussi du rêve…nos choix ne sont plus les mêmes que dans la grande surface d’à côté…la facture non plus ! La musique exerce un tel pouvoir qu’elle peut aussi nous manipuler..la preuve !

 

La musique a donc plus de pouvoirs qu’on ne pourrait l’imaginer !

Alors pourquoi ne pas mettre plus de notes dans votre vie ?

10 minutes de boogie-woogie peuvent venir à bout de la crise de cafard du dimanche soir, le rythme calme l’anxiété !

Jogger en écoutant la musique qui donne la pêche, augmentera de façon certaine, votre résistance à la douleur !

Si votre esprit créatif est en panne, stimulez votre créativité en écoutant des musiques qui vous inspirent.  Anaïs Nin était d’avis que lorsque nous créons, la musique est « un stimulant de premier ordre, beaucoup plus puissant que le vin » !

Quelques petites notes de jazz et un drink peuvent nous transporter dans une atmosphère feutrée et détendue pour une soirée entre amis.

Si vos enfants se disputent ou que l’ambiance familiale est plombée, faites baisser la pression et enclenchez  la Compagnie Créole « ça fait rire les oiseaux » ! magique ! vous changerez radicalement et immédiatement l’ambiance ! retour à la joie !

Il existe une musique pour chaque état d’âme !

Créez vos playslists et mettez-vous en route, pour votre  ménage, votre jogging,  votre séance de relaxation. Stimulez vos apprentissages, votre créativité, vos instants de gratitude. Faites monter votre motivation qui vous permettra d’atteindre vos objectifs, ou surmonter vos peurs. Dorlotez ou enflammez vos  moments tendres, relaxez-vous  plus profondément, intensifiez tous vos moments de vie !

Au quotidien, trouver la musique qui nous rejoint peut nous aider à puiser dans nos ressources intérieures au moment où nous en avons besoin.

A vos playlists !

«Là où s’arrête le pouvoir des mots commence celui de la musique» Richard Wagner

 

Faites le test  :  Ecoutez en fermant les yeux et devinez LE MOMENT !

Braveheart Soundtrack – For The Love Of A Princess

www.youtube.com/watch?v=fk8323r577w?

 

En cas de coup de blues :  Jimmy Cliff

 http://www.youtube.com/watch?v=0jsw_r0hILQ

Les paroles et la traduction :

 «I can see clearly now the rain is gone
Je peux voir clairement maintenant que la pluie est finie
I can see all obstacles in my way
Je peux voir tous les obstacles sur mon chemin
Gone are the dark clouds that had me down
Partis sont les nuages qui me gardaient désespéré
It’s gonna be a bright bright bright bright sun shiny day(x2)
Ce sera un beau beau beau beau jour ensoleillé(x2)

Oh yes I can make it now the pain is gone
Oh oui je peux y arriver maintenant que la douleur est partie
All the bad feelings have disappeared
Tous les mauvais sentiments ont disparu
Here is that rainbow I’ve been praying for
Voici l’arc-en-ciel pour lequel j’avais prié
It’s gonna be a bright bright bright bright sun shiny day
Ce sera un beau beau beau beau jour ensoleillé

Look around there’s nothing but blue skies
Regarde autour, il n’y a que le beau ciel bleu
Look straight ahead there’s nothing but blue skies
Regarde droit devant, il n’y a que le ciel bleu»

Pour démarrer le matin : (ma préférée !)

Bob Sinclar – Love Génération

www.youtube.com/watch?v=v0NSeysrDYw?

 

Je vous souhaite une très belle semaine musicale !

 

Sylvie Liger Tabary,

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *