Ric Elias: 3 choses que j’ai apprises pendant que mon avion s’est écrasé

Extrait  « …J’ai décidé d’éliminer l’énergie négative dans ma vie.… »  Suite du texte sous la vidéo.

Imaginez une grosse explosion pendant qu’on passe les 3000 pieds. Imaginez un avion rempli de fumée. Imaginez un moteur qui fait clac, clac, clac, clac, clac, clac, clac. Ça semble effrayant. Eh bien, j’avais un siège unique ce jour-là. J’étais assis à la place 1D. J’étais le seul qui pouvait parler aux agents de bord. Alors , je les ai regardés tout de suite, et ils ont dit: « Pas de problème. Nous avons probablement heurté des oiseaux. » Le pilote avait déjà tourné l’avion, et nous n’étions pas si loin. On pouvait voir Manhattan. Deux minutes plus tard, trois choses se sont passées en même temps. Le pilote aligne l’avion avec la rivière Hudson. En général, ce n’est pas l’itinéraire. (Rires) Il éteint les moteurs. Maintenant, imaginez être dans un avion sans aucun son. Et puis il dit trois mots – les trois mots les plus impassibles que je n’aie jamais entendus. Il dit: « Préparez-vous à l’impact. » Je n’avais plus besoin de parler à l’agent de bord. (Rires) Je pouvais voir dans ses yeux, c’était de la terreur. La vie était finie.

Je veux partager avec vous trois choses que j’ai apprises sur moi-même ce jour-là. J’ai appris que tout change en un instant. Nous avons cette longue liste, nous avons ces choses que nous voulons faire dans la vie, et j’ai pensé à tous les gens vers qui je voulais aller et que je n’ai pas vus, toutes les barrières que je voulais réparer, toutes les expériences que je voulais avoir et je n’ai jamais eues. En y repensant plus tard, j’ai trouvé un dicton, qui est: « Je collectionne les mauvais vins. » Parce que si le vin est prêt et que la personne est là, je l’ouvre. Je ne veux plus tout remettre à plus tard dans la vie. Et cette urgence, ce but, a vraiment changé ma vie.

La deuxième chose que j’ai apprise ce jour-là – et c’est alors que nous évitons le pont George Washington, et pas de beaucoup – j’ai pensé, wow, je n’ai vraiment qu’un regret. J’ai eu une bonne vie. Dans ma propre humanité et mes erreurs, j’ai essayé de m’améliorer à tout ce que j’ai essayé. Mais dans mon humanité, je permets aussi à mon ego d’entrer. Et j’ai regretté le temps que j’ai perdu sur des choses qui n’ont pas d’importance avec des gens qui comptent. Et j’ai pensé à ma relation avec ma femme, avec mes amis, avec les gens. Et après, quand je réfléchissais là-dessus, j’ai décidé d’éliminer l’énergie négative de ma vie. Ce n’est pas parfait, mais c’est beaucoup mieux. Je n’ai pas eu une dispute avec ma femme en deux ans. Ça fait du bien. Je ne cherche plus à avoir raison. Je choisis d’être heureux.

La troisième chose que j’ai apprise – et c’est quand votre horloge mentale commence à compter « , 15, 14, 13. » Vous pouvez voir l’eau arriver. Je dis: « S’il te plaît, explose. » Je ne veux pas que cette chose se brise en 20 morceaux comme vous l’avez vu dans les documentaires. Et alors que nous descendions, j’ai eu un sentiment de, wow, mourir n’est pas effrayant. C’est presque comme si nous nous y préparons toute notre vie. Mais c’était très triste. Je ne voulais pas y aller, j’aime ma vie. Et cette tristesse vraiment encadrée dans une seule pensée, qui est, je ne souhaite qu’une chose. Je souhaite seulement pouvoir voir mes enfants grandir. Environ un mois plus tard, j’étais à un spectacle de ma fille – elle est en CP, pas beaucoup de talent artistique … … pour le moment. (Rires) Et je suis en pelote, je pleure, comme un petit enfant. Et ça avait tout le sens du monde pour moi. J’ai réalisé à ce moment-là, en reliant ces deux points, que la seule chose qui compte dans ma vie est d’être un père génial. Surtout, surtout, le seul but que j’ai dans la vie est d’être un bon père.

On m’a fait cadeau d’un miracle, de ne pas mourir ce jour-là. On m’a donné un autre cadeau, qui était d’être en mesure de voir dans l’avenir et de revenir et de vivre différemment. Je vous mets au défi, vous qui volez aujourd’hui, d’imaginer que la même chose se passe sur votre avion- et s’il vous plaît ne – mais imaginez, et comment changeriez-vous? Qu’est-ce que vous feriez que vous remettez à plus tard parce que vous pensez que vous serez là pour toujours? Comment voudriez-vous changer vos relations et l’énergie négative en elles? Et plus que tout, êtes-vous le meilleur parent possible?

Merci.

(Applaudissements)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *