L’arbre et le lierre

l'arbre et le lierre

 

 

 

newsletter du 11 novembre 2013

Ce week-end de 3 jours a été pour moi l’occasion de faire le tour de mon nouvel environnement et de m’occuper de « mes » arbres.

Un ami au départ inoffensif

Je cohabite avec des chênes et des châtaigniers, et j’ai remarqué que certains troncs étaient étouffés par le lierre.

Au vu du diamètre des lianes existantes,  ainsi que de leur prolifération en hauteur,  je peux facilement imaginer que ces lierres grimpants ont commencé leur travail de sape, il y a bien longtemps.

Jeunes pousses fragiles et inoffensives au départ, ils ont aujourd’hui véritablement entourés, encerclés, envahis et ligotés les troncs, et sont à présent, maîtres des lieux.

Il y a plusieurs départs de lierre au pied des troncs,  et ils arrivent à s’entrelacer avec force entre eux, pour mieux posséder leur victime.

Avec une prodigieuse résistance, ils peuvent même aller jusqu’à s’incruster dans l’écorce.

L’arbre est  ligoté, pris au piège.

Telles des sangsues, ils  pompent la sève et l’énergie de l’arbre.

Comme des pieuvres, ils l’enserrent à l’étouffer.

 

L’arbre symbole de la Vie

L’arbre  est le roi du règne végétal.

L’arbre est le symbole de la Vie et de ses rythmes.

L’arbre est le symbole de la grandeur et de la longévité.

L’arbre est aussi un symbole de perfection, d’harmonie et de paix.

Dans un certain nombre de civilisations animistes, l’arbre est pourvu

d’une âme ou d’une identité spirituelle et parfois, avant de le couper, on s’excuse auprès de

lui de devoir le faire.

On conçoit que l’homme ait secrètement envie d’être, à l’image de l’arbre, le plus fort,

celui qui résiste à toutes les tempêtes.

L’arbre représente tout un ensemble de symboles, que je ne peux détailler ici.

Le symbole est un élément de notre monde renvoyant à une abstraction, à une valeur spirituelle ou à l’au-delà.

Pour Carl Gustav Jung, c’est une donnée instinctive, un moyen pour tous, de pouvoir exprimer l’inexprimable. (Vous connaissez probablement les tests et exercices où dessiner un arbre va éclairer le thérapeute sur la personnalité de son patient).

Le chêne, lui,  symbolise la force invincible, la longévité, la solidité, la justice, la communication entre le ciel et la terre, l’hospitalité et la majesté. Nos inconscients l’imaginent tout puissant et quasiment indestructible.

Pourtant de petites lianes  1000 fois plus fines, parviennent à bout de ce symbole stable et robuste.

Je me suis attaquée avec force aux lierres envahissants qui rongeaient littéralement le tronc de certains arbres, tout  en me demandant combien de personnes, étaient des victimes, comme ces arbres.

Combien de personnes se sont  laissées envahir au fils des années, au point de se retrouver ligotées et étouffées aujourd’hui ?

Combien de personnes n’ont pas vu dans une nouvelle situation ou une relation naissante, le prédateur s’infiltrer sournoisement et prendre le pouvoir ?

Combien de personnes se sont-elles laissées abusées au point d’y perdre leur essence?

Tout doucement, ces lierres au départ microscopiques, sont parvenus à  s’infiltrer dans la vie même de l’arbre, l’assiégeant littéralement quelques années plus tard, au point de le priver de grandir, de s’étoffer, de respirer?

Examinez-vous un instant, comme si vous étiez un arbre :

  • Pouvez-vous identifier vos lierres ?
  • Depuis combien de temps sont-ils là ?
  • Comment vous êtes-vous laissé ligoter ?
  • Vous enserrent-ils si forts au point de vous oppresser ?
  •  Vous sentez-vous épuisé à leur contact, comme si ils pompaient votre sève ?
  • Quels sont les stratégies que vous allez mettre en place pour stopper cette invasion ?
  • Si vous ne faites rien, que se passera-t-il dans quelques mois, quelques années ?

 

Et si vous étiez un lierre ?

  • Après qui ou après quoi, vous accrochez-vous ?
  • Quels sont les dommages que vous pourriez occasionner si vous envahissiez de trop le territoire de l’autre ?
  • Qui étouffez-vous ?

 

La nature est riche de symboliques et d’enseignements !
Examinez-la, vous pourriez trouver des réponses à vos questions !

 

Sylvie

LIGER-TABARY, Nouvelle Perspective© copyright : si vous souhaitez partager cet article, je vous remercie de penser à y joindre ma signature complète.

 

 

« Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois,

Dans tout ce qui m’entoure et me cache à la fois,

Dans votre solitude où je rentre en moi-même,

Je sens quelqu’un de grand qui m’écoute et qui m’aime ».

Victor Hugo

Cet article comporte 6 commentaires

  1. Sylvie

    Message reçu de Hélène

    Bonjour Sylvie,

    magnifique cette newsletter ! quel talent tu as !! l’arbre est en effet un puissant symbole ! ce fût le thème de mon mémoire en art-thérapie ! encore une jolie synchronicité pour moi aujourd’hui……..

    bonne cohabitation !!

    Hélène

  2. Sylvie

    Message reçu de Catherine :

    Bonsoir Sylvie,

    Je vous lis toujours avec grand plaisir et intérêt mais aujourdhui je ne peux m’empêcher de réagir à la lecture de votre article :

    Le lierre n’est pas ce que vous laissez à penser !!!

    Il est même le contraire de ce que vous prétendez…

    Trop souvent nous faisons des analogies entre le monde de la nature et le monde des humains, entretenant des idées reçues dommageables, or à bien des égards la nature fonctionne autrement plus en intelligence que les humains.

    Et surtout elle est dépourvue d’intention destructrice.

    Pour preuve ces témoignages et autres explications sur le super partenariat installé entre l’arbre et le lierre :

    http://jardinonssolvivant.fr/le-lierre-un-tresor-meconnu/

    Ou bien encore Wikipédia….

    La question à poser ne serait elle pas maintenant ;

    Quelle relation aussi intelligente que celle qui lie l’arbre et lierre, pouvez vous mettre un place avec votre prochain ?

    Bien chaleureusement

    Catherine

  3. Sylvie

    Message reçu de Marine

    Merci Sylvie ! Encore une fois tu as mis « en plein dans le mille ! ». Tout ce dont j’avais besoin ce soir.
    Gros bisous (moi aussi j’aime les arbres!)
    Marine

  4. Sylvie

    Message reçu de Gérard
    Ma chère Sylvie ,

    Merci pour ces belles réflexions… sur la nature et à méditer pour nous.
    Quand je suis arrivé à M…… , j’ai pris ma tronçonneuse et j’ai fait le tour de tous les arbres pour couper le lierre.
    Je me rends compte qu’il faut renouveler l’opération car dès que nous tournons le dos cela repart !
    Il faut donc demeurer vigilant !
    Bises
    Gérard

  5. Sylvie

    Message reçu en retour de l’article « l’arbre et le lierre »
    Fabienne – Stagiaire « dépassez vos blocages »

    Bonjour sylvie,

    Peu de nouvelles de ma part depuis un bail…

    mais je pense beaucoup à notre stage

    Et je viens te donner de très bonnes nouvelles :

    Ma délégation a vu le jour en mai après déamarches auprès des élus et un soutien important
    J’ai établi une programmation de 4 spectacles sur l’année: 15/10- 8/11- 7/02/2014 et 8/04/2014.

    Les spectacles vont toucher environ 2400 élèves au total pour 11 représentations

    Autrement dit, en toute modestie bien sur, le voilier a mis les voiles et rien ne l’arrête…
    Pour l’instant car je suis toujours très prudente et très lucide!!!

    Mais je te joins 2 articles pour te remercier car je pense que le stage travaille et travaille encore dans mon interieur…

    Que du bonheur
    D’ailleurs je relis souvent mes notes sur mes valeurs, mes croyances et ….
    Et j’essaie de rester bien alignée
    Quand c’est le cas on est dans un état de bien être impressionnat….

    Merci à toi pour tout ce que tu donnes et surement dans quelques temps nos routes se croiseront…
    En tout cas je te remercie pour tous les messages que tu envoies car je les lis et y reflechis avec grand plaisir

    Fabienne

  6. Sylvie

    Commentaire reçu par mail de Lydia Vasquez – Free Moon

    Bonjour Sylvie,
    Comme d’habitude je trouve tes mails très intéressants, chapeau pour ta dynamique! Tu nous inspire beaucoup par ton enthousiasme.
    Mais cette fois nos avis divergent un peu…
    Pour moi qui travaille avec les plantes depuis toujours, forcément je n’ai pas la même vision du lierre, car je m’en sers beaucoup pour faire mes potions magiques…C’est une plante merveilleuse.
    Je ne peux pas m’empêcher de te proposer ma vision du lierre:

    « Botaniquement » ou « jardinement » parlant pour moi le mieux est de le tailler plutôt que de le couper.
    Ses crampons sont des ventouses, pas des suçoirs.
    Sauf que des fois elles peuvent se transformer en racine sur un support humide (genre mur humide en crépit qui ne respire donc pas … normal avec le crépit ).
    Petit risque pour l’arbre si la tige se rigidifie de trop, gêner la croissance de l’arbre !
    Mais on a vu des entraves plus dommageable pour l’arbre.
    Toutefois, le lierre s’enroule rarement autour des branches comme son cousin le chevrefeuille, il grimpe de façon rectiligne, sans étrangler …
    Son cycle de développement est décallé par rapport à l’arbre ;
    Dès le printemps, il végète, laissant la place pour la croissance de l’arbre, son tuteur, et même, il le protège des mauvais coups de soleil.
    En automne il fleurit, en hiver il se développe, alors que son support, lui, végète.
    Et là encore, il protège le tronc des coups de gel.
    Indispensable pour la faune, il nourrit bon nombre d’insecte butinant qui n’ont pas grand chose à se mettre sous la dent en automne.
    Ses fruits sont les premiers sortis au début du printemps, oiseaux et chauve souris y trouvent le gîte et le repas sympathique, renard apprécie également le couvert.
    On peut se faire un produit vaisselle avec du lierre, c’est une plante médicinale et une belle plante d’ornement, même sur un support mort.
    Bref, interressons nous au lierre qui porte bien mal son nom de « bourreau des arbres ».

    Du coup, de mon point de vue, c’est pareil pour la comparaison dans les relation humaines. Je suis plus dans la dynamique des miroirs relationnels, et que si une personne nous étouffe, elle doit sûrement nous apporter beaucoup si on change de point de vue sur elle. Et que chaque personne est un maître pour celle qui est en face, et c’est souvent les personnes qui nous gênent le plus qui nous enseignent le plus.

    Voilà, c’était juste pour alimenter un peu le sujet… 😉
    bises et bonne continuation

    Lydia

    Free Moon
    Lydia Vasquez et julien Fihey
    Bocadève
    35550
    Saint just
    TEL : 09 83 39 16 64
    Site Web : http://free.moon.free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *