Journée de la gentillesse

Aujourd’hui 13 novembre – Journée de la gentillesse

 

Mais au fait, c’est quoi être gentil ?

 

Notre dictionnaire nous donne quelques synonymes …

Amabilité, aménité, attention, bienveillance, bonhomie, bonté, caresse, douceur, empressement, grâce, indulgence, prévenance, tendresse.

 

La gentillesse est caractérisée par un comportement de bienveillance, de bienfaisance.

Une personne gentille est  soucieuse du bien-être de son prochain.

Le mot gentil évoque naturellement la douceur, la compréhension, l’empathie, l’écoute, la tendresse, le souci de l’autre, l’envie de comprendre son prochain.

On défini aussi un individu gentil comme une personne ayant « le cœur sous la main », le sens de la complaisance attentive et aimable.

 

Je remercie la Vie, d’être entourée, de Vrais(es) Gentils(elles), des pures et des authentiques, et je suis certaine que vous avez aussi cette merveilleuse chance.

Un gentil n’est pas un calculateur, un gentil agit dans un souci de bienveillance, de protection, d’entraide.

Un(e) gentil(le) donne de son temps, de sa tendresse.

Une personne  gentille sait écouter, rassurer.

Un(e) gentille est prévenant(e).

Le ou la gentil(le) ne juge pas, ne critique pas.

Il ou elle a cette oreille attentive à nos souffrances, à nos questionnements.

Une personne gentille est  généreuse par nature, elle offre son temps et vous entoure de son amour inconditionnel.

Elle est douce, patiente, rassurante.

Pour elle, le partage est une valeur.

Je pense que nous avons tous une part de gentillesse et qu’elle mériterait d’être cultivée encore et encore… car la gentillesse apporte dans notre cœur bonheur et allégresse.

Etre gentil nous fait nous élever, et si la gentillesse nourrit le cœur de celui qui la reçoit, elle nourrit encore davantage celui qui la diffuse.

 

Je suis allée faire quelques courses alimentaires l’autre jour avec mon fils de 16 ans. Une petite dame âgée et un peu frêle était devant nous à la caisse et peinait à suivre la cadence de la caissière.. J’ai vu mon fils aller spontanément vers cette petite dame et l’aider à mettre ses courses dans son panier. Elle était tellement heureuse de l’attention que lui portait mon fils et si émue qu’elle a absolument tenu à lui offrir son paquet de madeleines.

J’étais spectatrice de cette scène, mais j’ai senti une immense émotion passée entre ces deux êtres. Chacun d’eux est reparti le cœur rempli de gratitude, d’avoir pu donner, et d’avoir reçu.

C’est certain, la gentillesse est une vertu.

« Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert » Friedrich  Nietzsche

Bien à vous,

Sylvie, pour Nouvelle Perspective,

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *