8 postures qui permettent d’accroitre et de maintenir notre bonheur

Dans son livre « Comment être heureux..et le rester », Sonja Lyubomirsky* nous dévoile huit moyens pour accroitre notre bonheur…. en adoptant une posture de reconnaissance.

La gratitude nous embarque dans un monde bien plus vaste que la bienséance du « merci » basique. Elle nous ouvre les portes d’un bonheur à portée de coeur.

Décryptage. Vous me suivez ? …c’est parti !

1- « Les pensées reconnaissantes aident à savourer les expériences de vie positives »

Savoir tirer le nectar du quotidien nous permet de mieux savourer la vie. On vit beaucoup d’une façon très automatique. On va au supermarché, on lange son petit dernier, on invite 4 copains à dîner, on file à la réunion de classe de notre fille qui en CM1, on râle parfois, un peu, beaucoup, trop,  d’avoir à faire tout cela, tout le temps. Lorsque mes jumeaux sont nés 8 ans après leur soeur ainée, j’avais 33 ans et pas forcément envie de faire d’autres bébés par la suite. Je savais que c’était « mes derniers bébés » et sachant cela souvent je me disais « ça, tu ne le feras qu’une seule fois avec eux et c’est la dernière fois – c’est maintenant et plus jamais » – J’appréciais donc chaque moment, même si il faut l’avouer, ce fut parfois un peu rock & roll ! Je crois que cet état de reconnaissance m’a permis de savourer ces expériences de vie. Je continue à pratiquer ce « juste une fois et c’est maintenant » …ça rend l’instant précieux et je suis reconnaissante qu’il me soit offert.

 

2 – « Exprimer sa gratitude augmente la confiance en soi et l’estime de soi ». 

Ah ici c’est un peu mon rayon ?   : En remerciant une personne de l’attention qu’elle vous a témoignée, vous reconnaissez la valeur de ce que vous avez reçu. Si vous avez eu un succès dans votre vie et que c’est en très grande partie grâce à vous, le fait d’être reconnaissant d’avoir reçu ce cadeau de la vie, vous fait prendre conscience de votre valeur. Vous avez accompli une chose pour laquelle vous avez le droit d’en retirer de la fierté, du plaisir ! remercier la vie et vous-même  : votre estime de vous grimpe en flèche !  n’hésitez pas à en faire une habitude ! Trop de gens se focalisent sur leurs échecs et continuent à entretenir d’eux-mêmes une identité de victime. En reconnaissant cette valeur qui entre dans votre vie et votre valeur, vous augmentez votre taux de satisfaction envers vous, envers la vie.

3 – « La gratitude aide à gérer le stress et l’impact d’un traumatisme »

« En exprimant de la gratitude malgré un revers de fortune, une perte, une maladie chronique,  si difficile que cela puisse être , on se réajuste aux circonstances,  on progresse, on prend parfois un nouveau départ. Même si ce n’est pas évident de voir  le bon côté des choses au moment où il est le moins apparent,  c’est là une étape essentielle ».

Durant mon récent séjour à l’hôpital, et malgré la douleur,  j’appréciais chaque geste de la part du personnel hospitalier, et chaque marque d’affection reçue de la part de mes proches me rendait d’autant plus lucide quant à la chance de recevoir autant d’amour.  Et c’est ici qu’apparait l’ESSENTIEL. Une forme de lucidité aiguisée s’empare de vous et l’essentiel apparait là devant vos yeux. On ne peut qu’en éprouver une extrême gratitude.

4 – « La gratitude a des effets positifs sur le comportement moral »
La reconnaissance a cet effet démultiplicateur incroyable : en exprimant notre reconnaissance quant à la « valeur » (ici c’est au sens large : cela va des bras qui me consolent, au soutien moral que je reçois, aux bras qui m’aident à déménager…) de ce que nous recevons,  nous sommes encore plus enclins à rendre service… plus facilement, plus naturellement. Ce que nous apprécions recevoir, nous n’hésitons plus à l’offrir, nous savons les bienfaits de ce que notre coeur a reçu.

5 – « La gratitude peut aider à construire des liens sociaux, à renforcer des relations existantes et à en consolider de nouvelles«
C’est un cercle vertueux. On apprécie d’avantage les personnes envers lesquelles nous sommes reconnaissants, on cultive une relation plus profonde et plus nourrie. On prend bien plus soin d’une personne pour laquelle on ressent de la gratitude. Nous souhaitons la traiter avec égards et cela renforce les liens.

6 – « Le fait d’exprimer sa gratitude tend à neutraliser les comparaisons inspirées par l’envie » – 
Lorsqu’on est sincèrement et profondément reconnaissant pour ce qu’il y a dans notre vie, pour les proches qui composent notre famille, pour notre santé, etc… il est moins tentant d’aller regarder et d’envier nos voisins, nos copines, nos collègues…

7 – « La pratique de la gratitude est incompatible avec des émotions négatives »- 
La gratitude remplit notre coeur de joie, de reconnaissance, d’amour,  toutes ces émotions qui sont contraires et incompatibles avec la jalousie,  la colère, la rancune, la jalousie….
Lorsque vous sentez ces émotions négatives montées en vous et que votre rage est plus forte que tout, faites volte-face et pensez à une personne que vous aimez démesurément où encore à un animal qui vous attendrit (entre temps, vous aurez pu pousser un hurlement à la hauteur de votre émotion négative pour mieux la laisser s’évacuer !) … « puis vous reprendrez une activité normale » ! ?

8 – « La gratitude nous aide à combattre notre faculté d’adaptation qui nous pousse à digérer toute nouvelle circonstance » 
Quant la vie ne nous épargne pas, cette faculté d’adaptation peut-être bénie ! L’agonie de la défaite peut passer son chemin, vite fait bien fait. Et c’est parfait.
Quant la vie nous gâte, notre enthousiasme, voire notre euphorie légitime sont souvent de bien courte durée ! Nous prenons rapidement pour acquis ce que la vie nous à apporter sur un plateau d’argent.
La gratitude envers ce que nous possédons de précieux est l’antidote des conséquences d’une adaptation hédonique. Afin que le frisson de la victoire ne s’émousse pas avec le temps. Pour ne pas être blasé des petits et des grands trésors de notre existence. Pour que notre coeur s’ouvre encore et encore et émettent chaque fois de plus hautes et plus longues fréquences d’amour et de joie.

La Gratitude est avant tout une attitude de vie, un choix.

Vibrons la gratitude, vibrons l’amour.

Sylvie

 

 

*Sonja Lyubomirsky est professeur à l’Université de Californie. Psychologue elle dirige le laboratoire de psychologie positive et ses travaux ont reçu de nombreux prix.

** Les 8 titres de cet article sont tirés de son livre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *