Et si vous changiez de copine ?

femme épuisée

 

 

Au fil de mes accompagnements, je constate à quel point les femmes vivent sous haute pression, et combien elles sont épuisées. Cette pression et cet épuisement proviennent de sources différentes.

Si les sphères personnelle,  intime, sociale professionnelle,  familiale, sont pour majeure partie à l’origine de cette torture mentale quotidienne et de leur marathon non moins quotidien, un autre facteur déclencheur de ce stress, l’est tout autant :

En fait, ces femmes côtoient sans le savoir, une mauvaise amie,voire, parfois très mauvaise amie.

Personne n’aime se rendre à cette évidence….

  • Vivez-vous, vous aussi, votre quotidien sous haute pression ?
  • Sentez-vous l’épuisement vous guetter?
  • Auriez-vous dans votre entourage une mauvaise amie non identifiée ?

Dans les environnements précités, les femmes reçoivent des multiples injonctions : les demandes des enfants, les exigences du patron, la mauvaise humeur des collègues, les désirs du conjoint, les attentes de leurs parents, les obligations sociales, les engagements politiques, les promesses émises…

Les Femmes  veulent TOUT faire.

TOUT  vite.  TOUT bien.

Pour satisfaire TOUT  le monde.

Les femmes que je reçois en séances, sont pleines de bon sens, d’intelligence et de talent.

Pourtant, elles arrivent parfois – souvent – dans des états d’épuisement physique, mental et émotionnel, flirtants avec les symptômes du burn-out.

Elles savent à ce moment que c’est maintenant qu’il est nécessaire de réagir. Sinon elles pressentent, non seulement le burn-out, mais le tsunami.

Nous balayons ainsi les différentes sphères de leur vie, pour bien mettre à plat, ce qui les condamne justement à être, elles aussi, quasiment à plat.

Nous en venons aussi, bien sûr, à Elles. Comment Elles se vivent de l’intérieur.

C’est ici qu’on identifie la mauvaise copine !  cette pression elles la vivent aussi parce qu’elles ont à faire à UNE  personne qui les harcèle, qui les sous-estime, qui leur fait croire qu’elles sont moins bien que leur collègue, ou qu’elles n’ont pas les capacités, ni le temps d’un jour de parvenir à réaliser leur rêve. Que jamais elles ne sauront faire des bons petits plats, que jamais elles ne pourront animer cette réunion.  Et la condamne parce qu’il a fallu qu’elle choisisse  entre aller voir Elise à la danse, ou Nicolas au judo.

Cette personne leur susurre en mode « chaîne d’infos en continu », qu’elles devraient être une meilleurs mère, une épouse plus attentive, une maîtresse  plus passionnée, une amie plus disponible, une fille plus présente auprès de ses parents, une sœur plus aimante, un membre du bureau de l’association de parents plus engagée…

Cette personne toxique leur murmure sans cesse, sans cris et sans colère, comme un disque lancinant,  qu’elles  n’auraient pas dû se resservir à table, parce que ce n’est pas cette année encore qu’elles  auront la chance de rentrer dans le Lewis ultraslim taille XS, que la voisine, ELLE, arrive à enfiler. (Quoique.. parfois la voisine est un peu bleue… peut-être qu’elle manque d’oxygène dans son Lewis ! 🙂  )

Cette bonne amie, leur dit aussi qu’elles devraient  faire des économies, qu’elles pourraient gérer mieux leur budget, cesser de fumer, et qu’elles doivent surtout faire passer les besoins des autres (les enfants, le conjoint, le patron, parfois même le chien !) avant leurs propres besoins.

Ainsi elles pourront entrevoir la possibilité d’envisager de mettre un pied sur la 3ème marche du podium  « FILLE PARFAITE » .

La barre est haute !

Vous avez TOUTES cette bonne copine !!

Je vous assure que vous avez cette bonne copine qui vous assaille quotidiennement avec ses remontrances « bienveillantes » pour vous faire avancer !

Cette bonne copine, elle n’habite pas à côté de chez vous, elle ne vous envoie pas des SMS, ni des mails, elle n’est pas non plus sous votre bureau ou sous votre lit !

Non ! C’est bien plus grave ! elle est EN VOUS !

Vous l’aurez bien compris, cette sournoise et médisante personne n’est rien d’autre que nos discours internes exagérément saboteurs .

Comme si la pression provenant de l’extérieur n’était pas suffisante, les Femmes s’imposent bien des choses qu’elles n’imposeraient pas aux autres.

Elles se donnent cette mission de TOUT ACCOMPLIR A LA PERFECTION.

Ne rien s’épargner, sans doute pour être aimées ou par peur de ne plus l’être…

Cette mauvaise amie les entraînent dans un mauvais calcul….

Et vous, si vous changiez de copine ! hein ?

 

Sylvie LIGER-TABARY, Nouvelle Perspective

Consultante auprès des Femmes, Coach Certifiée, Thérapeute et Formatrice programme « Groupe de Coaching de Croissance Constante © »

© copyright : si vous souhaitez partager cet article, je vous remercie de penser à y joindre ma signature complète.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *