Des points magiques pour les enfants…. et les ados 

Une méthode toute douce pour les tout petits avec Tappy Bear

Tappy Bear va devenir le confident de l’enfant, il va confier son histoire à l’ourset par effet miroir va pouvoir se libérer simultanément de ce qui le préoccupe.

« Il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse » Cary Graig

J’ai été formée à la méthode Tappy Bear par Françoise Vaché

EFT Fréquence

 Françoise Vaché, praticienne EFT certifiée CC – Recommandée par Gary Craig

Traduction de la page en anglais :
http://www.emofree.com/Children/children-anger-frustration-schilling.htm

Till Schilling raconte :

« Après beaucoup d’hésitation, je soumets un article concernant l’utilisation de « TappyBear » (Tappy-nounours) au cours d’un événement majeur qui s’est produit récemment et m’a encouragé.

« Il y a quelques temps, je suis allé récupérer ma fille (11 ans) à l’école. Alors qu’elle entrait dans la voiture, elle a commencé à exprimer sa frustration tout haut, avec force, au sujet de plusieurs processus disciplinaires. C’était injuste, c’étaient des enfants gentils qui étaient obligés de payer pour le mauvais comportement de quelques fauteurs de troubles, etc. Sa réaction était tellement intense que tout le monde sur son chemin, y compris moi-même, était submergé par son tsunami de colère. Comme c’était une attitude totalement inhabituelle de sa part, j’ai pris du recul et j’ai observé ce qui se passait.

« Après l’avoir laissée exprimer sa frustration pendant 5 minutes, j’ai remarqué qu’elle était aspirée dans un vortex d’accélération dans lequel la frustration conduisait à la colère qui conduisait à encore plus de frustration et ainsi de suite. Je dois admettre que, par le passé, dans une telle situation je lui aurais ordonné de se taire. Mais cette fois-ci, inspiré par un article que j’avais lu au sujet de la résolution pacifique des conflits, j’ai simplement pris son « Tappy-nounours » et je me suis assis sur son lit.

« J’ai gentiment tapoté sur le nounours tout en regardant ma fille et en prononçant mentalement quelques phrases de départ pendant qu’elle continuait à rouspéter.

« – Même si je suis extrêmement frustrée et mécontente, je suis une gentille fille. »
« – Même si je suis extrêmement frustrée et en colère, je suis une fille merveilleuse ».
« – Même si je suis extrêmement frustrée et en colère, je reste calme. »

« Alors qu’elle était encore emportée par son élan, elle m’a vu tapoter sur l’ours en peluche, et s’est mise a exagérer encore plus, en disant que l’EFT ne marchait pas et en ridiculisant tous nos efforts avec Tappy-nounours. Elle a dit que c’était ridicule, que c’était impossible d’obtenir un soulagement rien qu’en tapotant son corps avec ses doigts, et ainsi de suite. Et comme c’est toujours le cas pour quelqu’un qui est en colère, elle a commencé à employer des mots blessants.

« J’ai pris une profonde respiration et j’ai continué à tapoter le nounours pour elle en répétant:

« – Même si je suis extrêmement fâchée et en colère, je suis quand même une chic fille. »
« – Même si je suis extrêmement fâchée, même si EFT c’est de la m…, je choisis de rester calme. »
« – Même si ce que je vois me met en colère, et que je ne peux rien faire pour le changer, je peux choisir de réagir différemment ; je peux choisir d’être calme. »

« En général, ma non-réaction la fait réagir encore plus violemment, mais cette fois-ci quelque chose d’intéressant s’est produit au bout de 3 minutes de tapping. Elle s’est assise près de moi, épuisée, et, comme un ballon qui se dégonfle, elle a commencé à laisser sortir ses véritables problèmes.

« Elle était triste parce que son copain avait la leucémie… à cause de la guerre… parce qu’elle ne comprend rien à la religion… plus quelques autres problèmes qu’il serait trop long de mentionner ici. Tout cela formait un cocktail hautement explosif !

« Le plus remarquable c’est qu’à un certain point pendant son délire, le ton haut-perché de sa voix en colère s’est littéralement effondré (au bout de 2 minutes).

« Je dois avouer que j’avais dû lutter intérieurement pour pouvoir garder mon calme suffisamment longtemps pour prendre de la distance vis-à-vis de sa colère et pour me concentrer sur la manière de la faire disparaître pour elle.

« Ensuite, nous avons parlé et je l’ai serrée dans mes bras pendant une heure (total de la séance : 90 minutes).

« Par le passé, dans des situations similaires, la frustration aurait marqué tout le reste de la journée et complètement sapé sa capacité d’accomplir ses tâches, nous obligeant en tant que parents à prendre des mesures disciplinaires, ce qui aurait provoqué une escalade totalement inutile. Au lieu de cela, cette fois-ci, ses tâches non seulement étaient terminées à l’heure, mais de plus elle est venue m’aider dans la cuisine pour nettoyer sans que j’aie besoin de la motiver pour cela.

« Merci EFT! »

Till Schilling

 

 

Pour les ados, Tappy intervient rarement dans les séances 🙂 – j’utilise l’EFT classique sans le support de notre Ours, plutôt réservé aux enfants et aux tout petits.